Abîmée, l'existence rêvée
   
Abîmée, l'existence rêvée
Par cette approche photographique, je tente de peindre par le visible, l’invisible qui nous habite. Comme la résonance d’une image mentale qui s’évapore déjà, un souvenir qui s’estompe.
Lorsque l’introspection ouvre une fenêtre sur l’Abîmée apparaît la brume dissonante qui enveloppe les corps pour les rendre vulnérables et emplit de douleur. Ce trouble traduit l’émotion comme une invitation tantôt inquiétante tantôt sensuelle révélant les fragments de soi, les fragments de l’autre, entre absence et présence, entre solitude et partage. Abîmée, l’existence rêvée..
Top